Chargement Évènements
Crédit photo : Eric Laguigné
C

Spectacles

  • NOVEMBRE
  • 18 ven. | 20H30
  • 19 sam. | 20H30
  • 20 dim. | 16H00
  • 25 ven. | 20H30
  • 26 sam. | 20H30
  • 27 dim. | 16H00

Durée : 1h45

Tarif de 14 à 16€
  • Plein tarif : 16€
  • Tarif réduit demandeurs emploi : 14 €

La Réunification des deux Corées

Joël Pommerat

Production : Antibéa Comédie d’Antibes

Mise en scène : Cédric Garoyan

Distribution : Pierre Bergonzoli, Nathalie Collange, Thibaut Dalmasso, Nathalie Dieudonné, Thaïs Dudouit, Stéphanie Frizziero, Anthony Galea, Irina Hincu, Julien Labro, Etienne Lozes, Vera Melnik, Audrey Smagghe, Damien Sportes, Rachel Tassy, Kristen Thornburg, Clémentine Truffert, Marie-Agnès Valentini, Stéphane Valentini.

Dans La réunification de deux Corées, Joël Pommerat ausculte tel un chirurgien avec son scalpel deux univers tellement proches qu’ils en créent des différences. Ce sont les rapports hommes-femmes mais aussi les relations humaines en général, dans une série de pièces très courtes, qui sont au cœur du projet artistique. L’auteur nous invite à réfléchir de manière souvent ludique à des situations relationnelles ambigües. Avec réalisme et humour, Joël Pommerat explore la complexité des liens humains, et plus particulièrement le mythe de l’amour.

Que ce soit dans une relation amicale, de couple, matrimoniale, adultérine, passagère ou encore fantasmatique, plus que jamais l’amour est quelque chose que l’on n’a pas et que l’on veut donner à quelqu’un qui n’en veut pas. L’amour est alors le prétexte d’exister et parfois de faire exister l’autre ou une situation.

Chaque situation décrite peut être lue à plusieurs degré. Lorsque nous rions, le tragique n’est pas très loin, lorsque nous sommes pris d’effroi, c’est le rire qui pointe son nez. C’est donc le thème de la frontière entre les humains qui est le moteur des différents morceaux de vie présenté par Pommerat. Après avoir exploré celui de la guerre et de la paix, cycle qui prend fin avec une comédie, Lysistrata, le metteur en scène Cédric Garoyan commence un nouveau cycle, celui de la frontière, qui débute cette fois-ci par une comédie.

Toujours dans l’esprit du théâtre Antibéa, cette pièce est l’occasion de faire évoluer de nouveaux talents, plein d’énergie et d’envie de nous transmettre leur passion de l’art théâtral.