Chargement Évènements
M

Spectacles

  • MARS
  • 23 ven. | 20H30
  • 24 sam. | 20H30
  • 25 dim. | 16H00
  • 30 ven. | 20H30
  • 31 sam. | 20H30
  • AVRIL
  • 01 dim. | 16H00

Durée : 02h00

Tarif de 10 à 16€
  • Plein tarif : 16€
  • Tarif réduit demandeurs emploi : 14 €
  • Tarif réduit enfants et étudiants : 10 €

LE MISANTHROPE ou l’Atrabilaire Amoureux

Molière

Production : ANTIBÉA Comédie d’Antibes

Mise en scène : Jean-François Buisson

Distribution : Francki Anemoli, Annabelle Charles, Alexandra Garnier, Cédric Garoyan, Jérémie Mériaux, Sasha Paula, Siméon Polfliet, Sandra Valentin

C’est la fête chez Célimène, on boit, on mange, on fume, on danse et on parle, on parle beaucoup et le public y est convié. Tout démarre par une soirée joyeuse, à l’ambiance survoltée et énergique. Ce petit monde réuni là nous immerge dans le drame presque par inadvertance.
Chacun s’affronte le temps d’une soirée sur des questions intemporelles. On reconnaît tant de choses de nos vies sur le couple, l’amitié, la haine de soi, la haine de l’autre, la paranoïa, la rivalité des égos, la justice, la trahison… Au cœur de la mise en scène, un couple en crise. De l’amour, de la jalousie! Des corps qui s’affrontent, se repoussent, se rapprochent.

Alceste n’est pas un misanthrope qui tombe amoureux mais un amoureux qui devient misanthrope.
Il n’est pas aimé comme il voudrait l’être. Il veut qu’on le distingue. Prisonnier de ses certitudes, intransigeant, il dénonce l’hypocrisie de la société qui l’entoure, refuse la corruption et les faux-semblants. Il reproche à son fidèle ami Philinte ses complaisances vis-à-vis de la société. Il montre qu’il n’y a pas de pensée sans désir, pas de propos sur le monde qui ne soit pris dans une situation, dans une contradiction.

Mais le rêve d’Alceste de vouloir changer le monde devient un cauchemar. Car son effroyable haine pour la nature humaine, nous en connaissons trop bien la suite. Alceste est prêt à se transformer en juge, à sanctionner.
Ironie du sort, la première victime de ce modèle de vertu, c’est Célimène, femme moderne et libre dont il est fou amoureux mais qui refuse d’être possédée et qui défend sa liberté avec la seule arme dont elle dispose face aux hommes, la séduction. Il n’aura de cesse de lui reprocher, cette capacité à disposer comme elle l’entend de son cœur, de son corps, et de ses désirs.
Figure étonnamment moderne de femme libre, Célimène résiste alors jusqu’au bout à cet homme qu’elle aime et qui désire l’emmener dans son désert où il veut se retirer du commerce des hommes. Mais ce désert ne serait-il pas une prison où il pourrait enfin la contrôler ?

Pourquoi est-ce si important de monter un classique de Molière ?
Comme disait Antoine Vitez : « Parce qu’il est indispensable de travailler sur la mémoire sociale. »